4 Rue René Demarne, Sainte-Clotilde 97490, La Réunioncontact@stor.fr

La prolifération des données, le nouveau monstre pour votre entreprise

Prolifération des données

Un prospect intéressant que vous aviez rencontré dans un salon vous contacte alors que vous étiez prêt à monter dans votre voiture. Pas question de lui demander de vous rappeler ultérieurement ! Vous engagez donc la conversation. Et comme vous ne voulez pas en perdre les détails, à la fin de celle-ci, hop, vous ouvrez votre application de prise de notes sur votre smartphone pour tout consigner rapidement. Vous venez ainsi de contribuer à la prolifération des données.

Qu’est-ce que la prolifération des données ?

Ce que l’on nomme prolifération des données, c’est l’émission massive quotidienne provenant des entreprises, mais aussi des particuliers qui utilisent l’Internet. La possibilité d’utiliser toujours plus d’appareils pour y accéder (smartphones, tablettes, mais aussi objets connectés) démultiplie les quantités de données générées au quotidien.

La fragmentation des données

En conséquence, les entreprises sont victimes de la fragmentation des données. C’est ce qui se produit lorsque des employés utilisent leurs appareils personnels ou des applications non prises en charge par le service informatique (ce que l’on appelle le “shadow IT”).

Elle survient aussi lorsque l’entreprise utilise des applications installées sur des systèmes d’exploitation différents (Mac, Windows ou Linux). Enfin, le mode de conservation des données sur des supports différents (réseau local, cloud, NAS…) contribue aussi à amplifier ce phénomène.

Ainsi, des données qui devraient idéalement être conservées en un seul endroit se retrouvent dupliquées dans plusieurs applications et documents. Par exemple, l’adresse d’un client se figure dans la base de données commerciale, sur le tableau d’un tableur du service comptabilité et dans la présentation d’un document lié à une gestion de projet. Parfois, avec quelques variations orthographiques…

Selon certains experts, cette prolifération des données pourrait croître au rythme de 40 % chaque année au cours de la prochaine décennie.

L’accélération liée au cloud

La transition vers le cloud et son corollaire, l’adoption des logiciels en SaaS, ont accéléré la progression de ce phénomène. Souvent, les applications du cloud, souples et conviviales, séduisent les responsables de services. Ils peuvent donc être tentés de les adopter sans l’aval de la direction générale ou du responsable informatique. Cette situation est même devenue la norme, puisque la majorité des dépenses dans le cloud est maintenant engagée de cette manière.

Quels sont les risques posés par la prolifération des données ?

Une menace pour la sécurité informatique

La prolifération des données pose un risque important en matière de cybersécurité. C’est le cas pour les applications utilisées hors du périmètre informatique de l’entreprise. Les données qu’elles recèlent se développent de manière incontrôlée et il est beaucoup plus difficile de les protéger correctement.

La multiplication des données et leurs lieux de stockage multiples compliquent notamment l’obligation de respecter le RGPD (Règlement général sur la protection des données, un règlement de l’Union européenne qui contraint les sociétés à protéger les données à caractère personnel des personnes au sein de l’Union européenne). En effet, en cas de violation, les sociétés qui ont échoué à le respecter s’exposent à de très lourdes amendes.

Elle augmente également la vulnérabilité des entreprises à l’égard des cyber-attaques, puisqu’une partie de leurs données ne sont ni surveillées, ni protégées par des mesures de sécurité informatique.

Or, une grosse proportion d’entreprises emploie quotidiennement plusieurs applications de cloud. En revanche, elles ne disposent pas d’un système capable d’unifier, de gérer ou de sécuriser ces écosystèmes. Et bien sûr, cela n’englobe pas celles que les employés utilisent informellement sans en avoir informé leur service informatique.

Des données muettes

La seconde gamme de risques provient de l’absence de structuration de ces données.

La saisie de doublons est en elle-même un facteur de pertes de temps pour l’entreprise et elle favorise les erreurs. Elle augmente également le coût de fonctionnement du système informatique, puisqu’il faut plus d’espace de stockage pour conserver ces doublons.

Mais surtout, la fragmentation des données rend ces dernières inexploitables. Il n’est plus possible de les analyser si elles sont dispersées sur différents silos, sous différents formats. Les entreprises perdent ainsi la possibilité de tirer des informations précieuses concernant leur organisation et les attentes de leurs clients.

La lutte contre la prolifération des données devient donc un enjeu majeur pour les entreprises d’aujourd’hui. Votre société est sans doute concernée elle aussi par ce phénomène. N’attendez pas que la prolifération des données génère une prolifération des coûts ! Contactez-nous dès aujourd’hui pour que nous menions ensemble une analyse complète de votre système informatique. Nous identifierons vos vulnérabilités et vous guiderons pour prendre les mesures correctrices les plus adaptées.

Newsletter

Des informations pertinentes 1 fois par mois !

Vous êtes bien inscrit, restez à l'écoute !